Corse 5

Migration maritime.

Sur le ferry qui nous ramène d'Ajaccio vers Nice, la mer est calme. Mais j'ai beau chercher, pas un souffle de baleine, ni l'éclaboussure d'un dauphin.

Par contre, les passereaux en migration active sont nombreux. D'abord un rossignol, migrateur nocturne, qui, faute de pouvoir se poser à terre, se retrouve à migrer de jour au dessus de l'eau. Le bâteau l'attire et il cherche à se poser. Il y parvient parfois, mais souvent dérangé,vole de doite et de gauche, à la recherche d'un coin propice. Une fauvette babillarde, un pouillot, un gobemouche noir, et encore un rouge-queue à front blanc (photo2) sont dans le même cas. Certains semblent profiter du transport (on fait route vers le nord), d'autres quittent rapidement le navire peu accueillant. Des hirondelles, des bergeronnettes et 2 ou 3 tourterelles des bois nous doublent. Le vent leur est favorable, ils devraient achever leur traversée sans trop de problèmes, si aucun goéland ne les repère avant la terre...

Rossignol
Rossignol
Rouge-queue à front blanc
Rouge-queue à front blanc

                                               I<<    précédent <     > suivant

Écrire commentaire

Commentaires: 0