grues 4

Elles sont toujours là! Les grues? Oui, elles passent l'hiver ici, et leur nombre dépend de la douceur et des ressources en nourriture. Ces jours-ci, une belle bande stationne dans les prairies en vue de ma fenêtre. Il est intéressant de voir qu'elles changent en fait assez souvent de zones de gagnage. Après avoir été absentes du secteur, les voilà massées sous les chênes, puis plus réparties dans les pâtures. Comment exploitent-elles le milieu?  La pluie les fait-elle chercher plutôt les vers dans les prairies, ou plutôt les grains de maïs mis à jour par le ruissellement? Alternent-elles les sources de nouriture en fonction de leurs besoins?

Bien des choses qui les rendent moins prévisibles qu'on ne le pense, et c'est bien ainsi.

Régulièrement dans un groupe, deux individus se querellent: sauts, cris et menaces du bec, et les oiseaux reprennent comme si de rien n'était.(dessin)

Dispute de grues.
Dispute de grues.

                                                             I<<     précédent<    > suivant

Écrire commentaire

Commentaires: 0