Elle court, elle court

Martre (Martes martes) courant, aquarelle Jean Chevallier
Martre (Martes martes) courant, aquarelle Jean Chevallier

Elle court, elle court, la martre, dans sa forêt. La nuit ne lui suffit pas et elle se promène soir et matin, de son allure si particulière de mustélidé. Dos cassé et cou raide, montée sur des pattes qui semblent en caoutchouc, elle n'interrompt sa course que pour renifler le sol, ou se dresser, intriguée par quelque mouvement. Et elle marque, pose une crotte ridicule ou quelques gouttes et la voilà repartie...

Martre (Martes martes) marquant, aquarelle Jean Chevallier
Martre (Martes martes) marquant, aquarelle Jean Chevallier

                      sommaire <<    précédent <   > suivant

 

Si vous souhaitez recevoir par mail l'annonce des nouveaux post, envoyez un message en cliquant là, ou dans la rubrique "contact"

De même si vous ne souhaitez plus la recevoir.

Écrire commentaire

Commentaires: 0