La France a perdu des plumes

..., de grandes plumes : caricaturistes hors pair, caustiques à souhait, symboles par excellence de la liberté d'expression. Tués par deux abrutis, et tous ceux derrière eux. L'ami Fabrice Nicolino, qui dénonce régulièrement les dessous de l'agro-alimentaire et bien d'autres causes dans Charlie-Hebdo, a été blessé.

Il y en a du travail avant d'arriver à une société de tolérance et de partage...

                    sommaire <<    précédent <   > suivant

 

Si vous souhaitez recevoir par mail l'annonce des nouveaux post, envoyez un message en cliquant là, ou dans la rubrique "contact"

De même si vous ne souhaitez plus la recevoir.

Écrire commentaire

Commentaires: 0